Musée des peintres

Musée des peintres

Le village de Murol se trouve au centre d’une activité artistique, l’École des peintres de Murol dans les années 1910, avec la figure fondatrice de l’abbé Boudal (1858-1934), peintre, archéologue et humaniste qui exécuta son autoportrait en saint Paul dans les grandes compositions murales de l’église de Murol. Cette ambiance si particulière de magie et

de neige ne manque pas d’éveiller la sensibilité des peintres. À la fois démesuré, légendaire et mystique, le château joue un rôle de premier plan dans le rendu de l’émotion. Peu traité par les peintres, il apparaît dans les toiles de Zingg, d’Armand Point, de Boudal ou encore de Victor Charreton

Extrait de « Murol, la forteresse muette », de Dominique Allios

Ce musée, classé « Musée de France », est entièrement consacré à une école de peinture, de la première moitié du XXème siècle, plus spécialement tournée vers le « Paysage » et surtout les paysages de enneigés. Composé de 5 salles d’exposition, il présente à travers plus de 100 tableaux et une trentaine de peintres, les oeuvres  de « l’école de Murols ».

L’environnement de Murol, dans des montagnes très pittoresques et offrant selon les saisons, des aspects variés, semble prédestiné à la pratique de la peinture des paysages. 

Dès le début du XIXème siècle, il est fréquenté par des artistes comme les Romantiques, Paul Huet, Théodore Rousseau ou Jean-François Millet. A la moitié du 20ème siècle, un mouvement pictural impressionniste s’est développé sur le thème majeur de la neige. L’École de Murols fut bien près de devenir l’atelier « paysage » de l’École des Beaux-arts de Paris sur intervention des ministres Etienne Dujardin-Beaumetz et Etienne Clémentel. Malheureusement, cette entreprise sombra dans les nombreux remaniements ministériels de l’époque et à cause de la guerre. 

L’Ecole de Murols atteignit son apogée entre 1910 et 1935, ce qui correspond à la période de la présence active de Victor Charreton. La particularité de l’école se trouve dans les sujets hivernaux traités avec la technique impressionniste. Le village et ses alentours regroupent points de vue, torrents, bois, chaumières, etc…  mais c’est  surtout  le  climat  qui  attira  les  artistes.  Murol connaît en effet un enneigement fréquent mais non constant tout au long de l’hiver.  Cela permettait aux peintres de trouver des sujets variables d’un jour sur l’autre, ce qui n’aurait pas été le cas en plus haute montagne.

Le terme d’Ecole de Murols désigne une cinquantaine de peintres qui, dans la première moitié du 20ème siècle, se sont côtoyés ou succédés dans ce bourg du massif du Sancy. Ils étaient à l’époque attirés puis accueillis par Léon Boudal, curé de Murol, qui était aussi peintre et archéologue à ses heures.

Tous ces peintres qui s’inscrivent dans la suite de l’impressionnisme et du fauvisme, furent stimulés par le travail de maîtres tels que : Victor Charreton, Alphonse Point, Wladimir de Terlikowski…

Le Musée des Peintres, ouvert en 2000, rassemble une riche collection d’œuvres, et cela grâce aux dépôts de nombreux particuliers, mais également aux différentes acquisitions de la commune.

Ouvert toute l’année, le musée organise annuellement une exposition temporaire estivale (entre juin et octobre), destinée à mettre en lumière l’un des artistes de l’école de Murol.

Sorties familiales

De multiples activités sportives, culturelles et récréatives pour tous

Un lac, des pâturages et des volcans au cœur du massif du Sancy

Patrimoine bâti

Un petit patrimoine caché autour du château et des églises de nos villages

Carte interactive

Géolocalisez-vous et découvrez les dessous de Murol